Skip Ribbon Commands
Skip to main content

Etudes et recherche

L'étude

Rapport de marché Genève – T4 2017


​Le marché des bureaux genevois est en cours de transformation. De nouveaux centres secondaires bien situés voient le jour, exerçant une pression sur les sites existants. Du point de vue cyclique, le marché global reste exigeant; en revanche le centre des affaires affiche les premiers signes d’une stabilisation. Les surfaces de bureau proposées dans la région de Genève ont progressé de 6,2 % (en variation ann.) au T4 2017 pour atteindre 186’000 m², soit un taux de vacance de 5,5 %. Dans le centre des affaires, situé sur la rive gauche du Rhône, les surfaces proposées sont repassées légèrement sous la barre des 30’000 m², ce qui correspond à un taux de vacance de 4,5 %.

Les mesures des établissements financiers visant à regrouper leurs emplois de mid- et de back-office dans de nouveaux immeubles de bureaux modernes, à l’extérieur du centre des affaires, ont été pour la plupart réalisées. La demande de petites surfaces de classe A dans le centre des affaires est relativement dynamique. Toutefois, les propriétaires doivent rénover leurs locaux et investir dans des aménagements. Par ailleurs, au moment du renouvellement des baux, certains immeubles peuvent encore faire l’objet d’adaptations de loyers considérables par rapport aux loyers actuels du marché. Le loyer «prime» dans le centre des affaires a encore reculé et avoisine maintenant les CHF 800/m² par an. Même si une légère baisse supplémentaire n’est pas exclue, le loyer «prime» devrait bientôt atteindre son niveau plancher.

La situation est différente dans les zones périphériques situées autour de l’aéroport ou au Petit-Lancy. Le niveau des loyers y reste relativement élevé par rapport au reste de la Suisse. Par ailleurs, les sous-marchés, déjà confrontés à des taux d’inoccupation élevés, devront faire face à de nouveaux développements importants dans des zones très bien situées au cours des prochaines années. La nouvelle concurrence exercera surtout une pression supplémentaire sur les immeubles de bureaux périphériques plus anciens.

Veuillez remplir le formulaire pour télécharger le rapport

pdf | 770702